Portrait du paysage social d’aujourd’hui et demain
04-03-2022

Rapport GWI
Portrait du paysage social d’aujourd’hui et demain

Facebook est-il vraiment juste un réseau social de boomers ? Le format long est-il enterré pour de bon ? Et quelles avancées les réseaux sociaux chinois prédisent-ils en Occident ? Le rapport du GWI est sorti et offre plus d’une perspective sur les tendances social d’aujourd’hui et demain. Nous l’avons épluché et vous en livrons déjà quelques prédictions !

Un constat d’entrée : l’augmentation de la durée passée sur les réseaux sociaux se heurte à un plafond. Ayant connu une soudaine accélération suite à l’épidémie de Covid et les couvre-feux aux quatre coins du monde en 2020, les réseaux sociaux ont commencé à afficher une perte de vitesse en 2021. En effet, le déploiement massif de vaccins offrant des perspectives de retour à la vie « normale » a nourri chez beaucoup une soif de voyages, et pour certains même un besoin de distanciation des plateformes sociales.

Ensuite, les différences entre les générations d’utilisateurs ainsi que leurs habitudes ont beaucoup fait parler d’elles ces dernières années, et offrent une vision nuancée du paysage social. Face à l’expansion fulgurante du géant TikTok auprès d’une Gen Z confinée, on pourrait considérer Facebook comme une épave occupée par des sexagénaires grincheux. La plateforme occupe pourtant toujours la première place en termes d’utilisation, et compte bel et bien sur une utilisation mensuelle régulière chez les plus jeunes. Cependant, il faut se rendre à l’évidence : Instagram a ravi les pouces de la Gen Z et affiche depuis près de 3 ans davantage d’utilisations mensuelles que Facebook chez ce public.

En Chine, Facebook et Instagram restent aussi troubles que WeChat et Douyin à nos yeux. Le pays n’a cependant rien à nous envier dans ses réseaux sociaux, et se présente même comme précurseur à travers les possibilités de ses super apps. Ces applications sociales dotées de systèmes propres de paiement offrent une vision plus globale où échanger avec ses amis et payer divers produits ou services se font au sein d’une même interface. La compétition est rude, cependant, et la montée progressive de Douyin (contrepartie chinoise de TikTok) promet d’ores et déjà un clash de titans palpitant.

L’Occident connaît de son côté ses débuts dans le social commerce, avec le développement du paiement in-app de Whatsapp, ou les plans de livraison à domicile de TikTok aux Etats-Unis. Sortant peu à peu d’une utilisation plus traditionnelle des réseaux sociaux, les Occidentaux se montrent de moins en moins réticents au paiement en ligne par le biais d’une application. De leurs côtés, la réalité augmentée et le livestream offrent aux annonceurs encore de nombreuses opportunités de communiquer avec un public avide de nouvelles expériences de marque.

De nombreuses autres prédictions sur les plateformes de demain sont à trouver dans le rapport complet du GWI. Vous pouvez y accéder ici.

Jonathan De Ro Arboleda
Jonathan De Ro Arboleda
Social Media Specialist